Arpenter l’Ouest

Lieux partagés (11) – Ouvert le mardi

On se souvient qu’ici, 1,rue de la Mèbre, on torréfie et on vend du café depuis les années 1940. Et ça dure, tout en se transformant.

En 1966, la famille Girard-Théraulaz remet le commerce à John Crippa -dit Pappy John- et sa famille.

En 1975, Pappy John ouvre une succursale à Chailly.

En 2016, Mathias Aubry -petit-fils de Pappy John- torréfie encore ici, tous les mardis après-midi. Le reste du temps, il travaille à la succursale de Chailly.

Depuis quelque temps, Mathias accorde l’hospitalité à Nicolas, un client devenu ami; il est géographe et mène un projet de longue haleine, « Arpenter l’Ouest, dire un territoire en profonde mutation ».

1, rue de la Mèbre, un lieu partagé, un lieu de partage

Au fil des années, au fil des rencontres, des liens se tissent, des projets mûrissent. Une des dimensions du projet « Arpenter l’Ouest » est de recueillir la mémoire d’un territoire en profonde mutation. Ce territoire -l’Ouest lausannois- ne serait pas ce qu’il est sans le train, arrivé, sans crier gare, à Renens au milieu du 19ème siècle. Renens-Gare, disent les anciennes cartes topographiques, à ne pas confondre avec le village de Renens, environ un kilomètre à l’est. 

Ne pas confondre

Ne pas confondre

pappy_john_24h_9-04-1996

Pappy John à Chailly en avril 1996 (photo 24heures)

img_3868

Mathias et une cliente de son grand-père à Renens en septembre 2016  (photo Paul Noël)

Sans gare, pas de rue de la Mèbre, sans rue de la Mèbre, pas de Pappy John ni de passants, sans Pappy John, pas de bon café. La rue de la Mèbre est l’une des plus courtes de Renens, mais l’une des plus passantes ; elle relie la Place du Marché à la gare. Comme la rivière qui lui a donné son nom, elle coule vers le sud, vers les contrées où mûrit le café.

Au fil des rencontres donc, Mathias et Nicolas ont imaginé que ce commerce pourrait aussi devenir un bureau en ville, un lieu où l’on pourrait entrer pour contribuer au recueil de cette mémoire, mémoire des lieux, mémoire des gens. Le projet « Pappy John & l’Arpenteur » était né.

 

 

img_4327

Regarde ! (photo Paul Noël)

img_4522

Torréfacteur de profil, arpenteur de dos et le passant du mardi (photo Paul Noël)

PJ&A, mode d’emploi

Si le magasin est ouvert -le mardi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h30 et parfois à d’autres moments- tout simplement pousser la porte et entrer. Plusieurs motifs peuvent pousser à pousser la porte ; en voici quelques-uns (liste non exhaustive) :

 

 

 

– acheter du café, du thé, du miel ou tout autre article en vente ici ;
– regarder fonctionner le torréfacteur, se renseigner sur ce savoir-faire ;
– se réchauffer un moment, en prenant garde de ne pas se brûler les mains ;
– se renseigner sur ce lieu, cette rue, les alentours, la région ;
– venir partager des choses que l’on sait sur ce lieu, cette rue, les alentours, la région, un souvenir, une photo ;
– tailler une bavette en attendant son train.

Poussez donc la porte, et soyez les bienvenus !

Mathias Aubry & Nicolas Noël

1 comment for “Lieux partagés (11) – Ouvert le mardi

  1. Martial
    9 novembre 2016 at 11 h 06 min

    Ca donne envie!
    Le torréfacteur et l’arpenteur ont l’air très appliqués à la tâche…
    Longue vie à cette institution « lieu de partage ».
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =