Arpenter l’Ouest

On va chez Calvett’

Autrefois on mangeait à la Pension Calvetti. Aujourd’hui on mange encore, et on mange bien, au Café Terminus, chez Calvett’ pour les habitués. Demain on dira, tu te souviens chez Calvett’? Du moins j’espère qu’on le dira.

IMG_3683C’est que les jours du Café Terminus sont comptés. Il fermera définitivement le 30 novembre 2014. Aucun repreneur, mais des trax. Ici il y aura le terminus du tram qui reliera Lausanne à Renens, puis à Bussigny. Un terminus chassera Le Terminus. Nous reviendrons plus tard sur les bouleversements urbanistiques de l’Ouest, nous reparlerons du tram qu’on avait banni des rues en 1964 et qui s’apprête à revenir. Car il s’agit dans cet article de parler d’un lieu, étroitement lié à l’essor de la gare de Renens et des industries voisines et d’évoquer les migrants qui ne furent pas étrangers à cette histoire-là.

 

Patrick Calvetti, patron du Café Terminus nous raconte ce lieu et à travers ses propos c’est toute une époque qui resurgit. Patrick et sa femme, Mirian, ont repris l’établissement en 2002; elle à l’accueil et au service, lui aux fourneaux. Dans un prochain article, nous reviendrons sur ce que l’on mange ici. Pour l’instant écoutez en cliquant sur le lien ci-dessous, ou alors filez dans un fast-food, il y en a plusieurs à deux pas.

http://audioblog.arteradio.com/post/3061556/on_va_chez_calvett_/

Gare_sans_Calvetti

Sur l’image de synthèse de la future gare de Renens et de ses abords c’est en vain que l’on cherchera le bâtiment Calvetti. Il serait quelque part dans l’ellipse rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 × = 30